Developpez.com - 2D - 3D - Jeux
X

Choisissez d'abord la catégorieensuite la rubrique :


Partie 3 : Mise en place d'une GUI (Graphic User Interface)

Date de publication : 19/00/2007

Par KAISER Edouard (kaiser.edouard.free.fr)
 

Cet article a pour but de vous expliquer comment mettre en place à l'aide d'Allegro une interface graphique pour les utilisateurs (Boutons, Champ de saisie etc...).

I. Introduction
II. Le "dialog manager"
III. Les "dialog procedure"
IV. Les différentes interfaces
II-A-1. Les boutons
II-A-2. Les radio buttons
II-A-3. Les check-boxes
II-A-4. Les textes simples
II-A-5. Les zones de texte
II-A-6. Les menus
II-A-7. Les sliders
V. Configuration de la couleur et de la police d'écriture
VI. Programme de démonstration
VII. Conclusion


I. Introduction

l'API Allegro met à dispotion un ensemble de fonctions permettant de mettre en place ains que de gérer facilement une interface graphique pour utilisateur. On pourrait se poser la question : Qu'est ce qu'une interface utilisateur ? Et bien c'est tout ce qui permettra à la personne utilisant votre logiciel d' intéragir avec ce dernier. Pour cela, nous avons plusieurs moyens mis à notre disposition tels que :

L'approche pour la mise en place d'une GUI est un peu orientée objet contrairement a la programmation procédurale que nous avons effectué jusqu'ici. Pas de panique, il n'y a rien de bien compliqué. Nous allons commencer dans un premier temps par définir comment Allegro gère la GUI.


II. Le "dialog manager"

Chaque objet composant la GUI (Menu, bouton ou autres...) est une structure de type : struct DIALOG.
C
typedef struct DIALOG
{
   DIALOG_PROC proc;             /* Procedure de control de l'objet */
   int x, y, w, h;               /* Position et taille de l'objet */
   int fg, bg;                   /* Foreground et Background couleur */
   int key;                      /* Raccourci clavier (ASCII code) */
   int flags;                    /* Flag pour l'etat de l'objet */
   int d1, d2;                   /* Donne que l'objet necessite peut etre */
   void *dp, *dp2, *dp3;         /* Pointeur vers plus de donnees */
} DIALOG;
Le but est de définir un ensemble d'objets de types DIALOG et de donner notre liste d'objets au gestionnaire de GUI fourni par Allegro :

int do_dialog(DIALOG *dialog, int focus_obj);

Cette fonction prend en paramêtre un tableau de structures DIALOG qui est donc l'ensemble des objets composants notre GUI. Le deuxieme paramêtre est un indice dans le tableau qui indique quel objet de la GUI aura le focus au lancement du programme. Il suffit de mettre -1 pour aucun.

Le champ flags de cette structure peut contenir ces valeurs :

warning Attention !
Le dernier élément du tableau doit toujours être un objet ayant la valeur NULL pour le champ DIALOG_PROC proc. C'est une obligation établie par l'API.

III. Les "dialog procedure"

Chaque objet est controlé par une procédure de dialog(champ DIALOG_PROC de la structure DIALOG). Cette procédure possède comme signature :

int dialog_procedure(int msg, DIALOG *d, int c);

Cette fonction sera appellée par le "dialog manager" à chaque fois qu'une action concernant l'objet apparait. Le premier paramêtre concerne le message (Clic, Initialisation etc.), le deuxieme est un pointeur vers l'objet concernée, le dernier contient la touche qui a été préssée (si il y'en a une...). Si il existe en paramêtre un pointeur vers l'objet concerné c'est pour permettre d'utiliser la même procédure pour plusieurs objets.

info Vous trouverez plus d'informations concernant les différents messages existant sur le site officiel d'Allegro. http://alleg.sourceforge.net/

La procédure de dialog retourne une de ces valeurs :

Deux choix s'offrent à nous : utiliser des dialog procedure déja établies par l'API Allegro ou créer nos propres dialog procedure. La documentation d'Allegro nous donne toutes les informations nécéssaires pour créer nos propres fonctions. Cela peut être utile si vous souhaitez gérer les évènements d'une manière particulière. Sinon pas la peine de se casser la tête, utiliser les fonctions de l'API. Le programme illustrant le tutorial utilisera des dialog procedure de l'API ainsi qu'une que nous aurons crées nous même.

Maintenant que nous avons mis en place le contexte et ce qu'attends Allegro, nous allons pouvoir rentrer en détail sur la composition du tableau et voir les différents types d'interfaces que nous pouvons utiliser.


IV. Les différentes interfaces

Comme nous l'avons vu, l'interface peut être composée d'objets trés variés tel qu'un bouton ou une zone d'édition de texte. Chaque type d'objet va être décrit ci dessous afin de savoir de quelle façon nous devons remplir la structure DIALOG pour avoir un bouton, un menu ou une zone de texte !
Ce qui va définir le type d'objet que nous souhaitons, c'est la dialog procedure que nous allons attribuer à l'attribut de type DIALOG_PROC dans la structure DIALOG.


II-A-1. Les boutons

Un bouton est caractérisé par le texte qui se trouve dessus, sa taille et sa position. Pour tout cela on remplira la structure de cette façon :
C
DIALOG myButton = {d_button_proc, 0, 50, 250, 20, 0, 0, 'b', 0, 0,0, "&Appuis sur moi !",NULL,NULL};
La dialog procedure d'Allegro pour definir un bouton est donc d_button_proc. Les valeurs suivante déterminent la position en x et y puis la largeur et la hauteur. On peut gérer des actions associées au bouton en donnant aux attributs de données un pointeur vers une fonction (voir programme de démonstration).


II-A-2. Les radio buttons

Un radio button permet de sélectionner quelque chose. A vous de définir le texte associé à la case à sélectionner. En général il y a même plusieurs RadioButton car il y a plusieurs choix, de ce fait l'on se retrouve avec un minimum de deux radio buttons :
C
DIALOG myRadioButton1 = {d_radio_proc, 0, 50, 250, 20, 0, 0, 'a', 0, 0,0, "&Selectionne moi !",NULL,NULL};
DIALOG myRadioButton2 = {d_radio_proc, 100, 50, 250, 20, 0, 0, 'b', 0, 0,0, "&Non moi !",NULL,NULL};
Comme vous pouvez le voir, pour définir un radio button la dialog procedure serad_radio_proc.


II-A-3. Les check-boxes

On peut considérer une check box comme des radio button particulier. La différence est que plusieurs check box peuvent être cochées en même temps contrairement au radio button ou un seul peut être sélectionné à un instant donné.
C
DIALOG myCheckBox = {d_check_proc, 0, 50, 250, 20, 0, 0, 'c', 0, 0,0, "&Coche ma case !",NULL,NULL};
La dialog procedure d'Allegro pour definir un bouton est donc d_button_proc. Les valeurs suivante déterminent la position en x et y puis la largeur et la hauteur. On peut gérer des actions associées au bouton en donnant aux attributs de données un pointeur vers une fonction (voir programme de démonstration).


II-A-4. Les textes simples

Il s'agit de l'objet le plus simple de la GUI. Il permet tout simplement d'afficher du texte à un endroit spécifié. Inutile de spécifier la taille cela n'affecte pas cet objet.
C
DIALOG myText = {d_text_proc, 0, 50, 0, 0, 0, 0, 'b', 0, 0,0, "Voici du texte !",NULL,NULL};

II-A-5. Les zones de texte

Cet objet est sensiblement identique au précédent. Il permet d'afficher du texte. Cependant il s'agit d'une zone de texte plus grande dont on peut spécifier la taille. Si le texte que l'on affiche dépasse la taille définie, une scroll bar verticale vas automatiquement être crée afin de le faire défiler. Cependant il n'y a pas de scroll bar horizontale.
C
DIALOG myTextBox = {d_textbox_proc, 0, 250, 200, 100, 0, 0, 'b', 0, 0,0, "TexteBox !!!!",NULL,NULL};

II-A-6. Les menus

La définition d'un menu est particulière. Il ne suffit pas de remplire une structure DIALOG afin de créer les menus que nous connaissons. Il existe d'autres structures à remplir avant cela. Il s'agit du type MENU :
C
typedef struct MENU
{
   char *text;                   /* Texte du menu */
   AL_METHOD(int, proc, (void)); /* Fonction associée au champ décrit */
   struct MENU *child;           /* Pointeur vers une autre liste de menus pour créer des sous-menus */
   int flags;                    /* Flag à propos de l'etat du menu */
   void *dp;                     /* Pointeur vers des données occasionelles */
} MENU;
La structure DIALOG qu'il faudra remplir pour obtenir un menu contiendra un pointeur vers un tableau de structures MENU. Vous devez surement trouver qu'il y a beaucoup de tableaux et de structures à remplir. Afin de mieux saisir le fonctionnement d'Allegro il est conseillé de lire ce tutorial en ayant les sources du programme de mise en pratique en parallèle. Comme le tableau principal qui contiendra tout les DIALOG composant notre GUI, ce tableau de MENU devra se terminer par une structure MENU dont tout les champs sont positionnés à NULL.

Voici notre tableau de MENU qui contient des pointeurs vers d'autres structures MENU :
C
/* Menu deroulant 1 */
MENU menu1[] =
{
	{ "Choix1",   0, NULL, 0, NULL },
	{ "Choix2",   0, NULL, 0, NULL },
	{ "Choix3", 0, NULL, 0, NULL },
	{ NULL,         NULL, NULL, 0, NULL }
};

/* Menu deroulant 2 */
MENU menu2[] =
{   
    { "Choix1",   0, NULL, 0, NULL },
    { "Choix2",   0, NULL, 0, NULL },
    { "Choix3", 0, NULL, 0, NULL },
    { NULL,         NULL, NULL, 0, NULL }
};

/* Menu principale */
MENU the_menu[] =
{   
    { "&Menu1", NULL, menu1, 0, NULL },
    { "&Menu2", NULL, menu2, 0, NULL },
    { NULL,     NULL, NULL,  0, NULL }
};
Il ne reste plus qu'à remplir notre structure DIALOG qui va définir la position du menu dans notre GUI.
C
DIALOG myMenu = {d_menu_proc, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0,0,the_menu,NULL,NULL};

II-A-7. Les sliders



V. Configuration de la couleur et de la police d'écriture

Il est bien évidemment possible de déterminer la couleur des objets composant la GUI ainsi que la FONT utilisé pour les textes de l'interface. De ce fait on sera par exemple capable de déterminer la couleur de fond d'un bouton ainsi que la couleur du texte inscrit sur ce dernier.


VI. Programme de démonstration

Le programme que vous trouverez en téléchargement ci dessous est entièrement écris en C et essaie de rester le plus standard possible. Son rôle est de montrer les possibilités de gestion d'interfaces qu'offre Allegro. Cependant ce tutorial n'est pas exhaustif concernant les fonctionnalités que propose Allegro pour mettre en place une GUI. Il existe énormément de possibilité qu'il n'est pas possible ici de lister. De ce fait, n'hésitez pas à consulter la documentation en ligne présente sur le site officiel afin de compléter ce tutorial.

info Documentation en ligne

VII. Conclusion


Vous trouverez ci joint des fichiers .zip contenant respectivement le code sous l'environnement Code::Blocks ainsi que pour Visual Studio 2005.


Maintenant vous êtes en mesure de proposer une interface qui rendra l'utilisation de vos logiciels bien plus pratique et intuitive. Si vous avez du mal à comprendre le code source ou si quelque chose n'est pas clair dans votre tête, n'hésiter pas à me contacter.



Valid XHTML 1.1!Valid CSS!

Copyright © 2007 KAISER Edouard. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.

Responsable bénévole de la rubrique 2D - 3D - Jeux : LittleWhite -